10 aliments à éviter pendant l'allaitement

10 aliments à éviter pendant l'allaitement

10 aliments à éviter pendant l'allaitement

Vous venez de passer les neuf derniers mois à vous inquiéter sur ce que vous mangiez et buvez pour le bon développement de votre bébé - et maintenant que vous allaitez, il ne faut surtout pas relâcher votre attention.

 ---

Il est très important que les mamans maintiennent des repas réguliers pendant l'allaitement pour obtenir les nutriments essentiels tout en augmentant le niveau de lait maternel. Bien que tous les bébés ne réagissent pas aux mêmes aliments, voici 10 aliments à éviter pendant l'allaitement.

Conseil :
Surveillez toujours la réaction de votre bébé lorsque vous mangez quelque chose de nouveau et en cas d’inquiétudes, consultez votre pédiatre.

1. La caféine

Nous savons que vous avez besoin de votre café du matin et nous en sommes désolés. Bien que la caféine soit acceptable, il est important de savoir que la caféine se retrouve dans le lait maternel. Les corps des bébés ne sont pas prêts à traiter la caféine aussi rapidement que les corps des adultes.

2. Le poisson

Vous n’avez pas besoin d’éviter complètement le poisson, mais certains peuvent contenir beaucoup de mercure, ce qui peut se retrouver dans votre production de lait. Suivez les mêmes règles pour manger du poisson que lorsque vous étiez enceinte et tout devrait bien se passer.

3. Le chocolat

Bien que vous n’ayez pas à éliminer complètement le chocolat, il faut se rappeler qu’il est une source de caféine. Certaines mamans qui allaitent trouvent également que manger du chocolat à un effet laxatif sur le bébé. Observez donc le comportement de votre bébé et ses couches de très près.

4. Le persil et la menthe

Le problème avec ces herbes, c'est qu'elles risquent toutes les deux de réduire votre réserve. Si consommées en petites quantités, elles ne devraient pas causer de problème, mais elles restent déconseiller, surtout si vous avez une poussée de croissance ou bébé aura plus faim que d'habitude.

5. Produits laitier

Les produits laitiers sont l’un des problèmes les plus courants chez les bébés nourris au sein. Si votre bébé est particulièrement difficile après l’allaitement, a un eczéma ou d’autres problèmes de peau, ou a des problèmes de sommeil, un régime sans laitage est un bon point de départ. Il peut être difficile d'arrêter la consommation de produits laitiers, mais essayez tout de même d’être exempt de laitage pendant quelques semaines. Si vous constatez une amélioration après la période d’essai, une allergie aux produits laitiers est à l’origine des malheurs de votre bébé.

6. L'alcool

Celui-ci devrait être une évidence, mais nous voulions le mentionner quand même. L'alcool pénètre dans le lait maternel et peut nuire à votre enfant. Il est préférable d’éviter de boire, mais si vous choisissez de boire un verre ou deux, il faudra 1 à 2 heures pour que l’alcool se métabolise. L’alcool ne reste pas dans le lait maternel plus longtemps que dans le sang. Ainsi, dès que vous vous sentez complètement sobre, vous pouvez reprendre votre allaitement.

Note : bien que cela soit fréquemment recommandé aux mamans qui ont bu quelques verres, il n’est pas nécessaire de «pomper et vider» votre lait après avoir bu. Si vous vous sentez bien, vous pouvez allaiter.

7. Les agrumes

Le canal gastro-intestinal de votre bébé est encore trop jeune et fragile. Les agrumes peuvent être particulièrement irritants et peuvent provoquer des vomissements, des irritations ou même un érythème fessier. Si vous avez envie de vitamine C, essayez plutôt des ananas ou de la mangue.

8. Les cacahuètes

S'il y a des antécédents d'allergie aux arachides dans votre famille, veillez à éviter de manger des cacahuètes avant le sevrage de votre bébé. Les composés allergènes présents dans les arachides et les noix peuvent être transmis par le lait maternel. Si vous n’êtes pas sûr que votre bébé ait une allergie aux arachides, surveillez sa respiration. Les éruptions cutanées peuvent être un signe d'une réaction allergique.

9. L’ail

Vous savez déjà qu’il faut éviter de manger de l'ail si vous vous attendez à être embrassé, mais saviez-vous que l'odeur de l'ail peut également pénétrer dans votre lait? Si vous constatez que votre bébé est parfois réticent à allaiter, ou s’arrête pour faire des grimaces, voyez si cela coïncide avec la dernière fois que vous avez mangé quelque chose avec de l’ail. La plupart d’entre nous pensent que l’ail améliore tout, mais le palais des bébés n’est pas assez mûr pour l’apprécier.

10. Le blé

L'intolérance au gluten peut être mise en cause si votre bébé a du sang dans les selles. Un ventre douloureux peut également indiquer des problèmes liés au blé. À l'instar des produits laitiers, le meilleur moyen de déterminer si le blé pose problème est de suivre un régime d'élimination. Certaines mamans choisissent d’éliminer tous les aliments causant des problèmes et de les réintroduire lentement, un à la fois. La réintroduction lente aide à localiser l’allergie ou l’intolérance et ouvre la porte aux autres aliments.

Tu as aimé cet article? N’oubliez pas de laisser un commentaire et/ou jeter un œil sur "Est-il prudent de suivre un régime pendant l'allaitement?"

Laissez un commentaire

* Champs obligatoires